Jugez vous-mêmes 12-10-2019

En 1970, le Club de Rome commande un rapport à la MIT, la célèbre université du Massachusetts. Cette étude, dirigée par le professeur Meadows, paraît en 1972 sous le titre Limits to growth (en français Halte à la croissance ?).

On ne peut pas dire que c’est un recueil d’élucubrations d’un amateur de pâquerettes : pour l’avoir parcouru, je peux vous dire que ce n’est pas une lecture de plage ! Dans ce rapport Meadows, qui a été mis sous le nez de tous les décideurs de la planète, il y a(vait) la description de tous les pièges dans lesquels nous sommes tombés.

Pas de prédictions, juste des estimations ; par exemple, le risque d’effondrement énergétique et écologique est fixé à 2025, et est considéré comme inéluctable d’ici 2100.

Limits to growth a été critiqué avec virulence par les économistes, en particulier le fameux Friedrich Hayek, celui qui, en avril 1981, a déclaré : « Personnellement je préfère un dictateur libéral à une démocratie dont tout libéralisme est absent. »

Cet article a 1 commentaire

  1. Louis JOUVE

    Pour moi aussi, ce fut une découverte fondatrice : Meadows, 1972, Limits to growth, en français Halte à la croissance. Brice Lalonde me l’avait révélé pendant les années fondatrices des Amis de la Terre.
    C’était après : l’Empire américain, Claude Julien, Grasset, lu l’année de mon bac. Très fort dans ma mémoire, notamment sur l’accaparement et l’épuisement des matières premières.
    Louis

Laisser un commentaire