Flux de lycéens, d’étudiants et de tous les humains qui les soutiennent, solidaires dans la lutte contre le saccage de la planète.

POURQUOI LES CHIENDENTS ?

“Relier puis agir.”

Bonjour,


Vous venez d’ouvrir cette page et vous vous demandez de quoi il retourne. Vous allez trouver quelques réponses ci-dessous, mais le projet de flux des Chiendents demande de prendre son temps.

Alors, sacrifiez quelques heures à la lecture de L’écologie décomplexée, quelques minutes pour examiner les propositions du Mode d’emploi.

Le réseau des Chiendents ne cherche pas des gens qui vont le « liker », il a besoin d’humains qui vont y engager leur esprit (peut-être leur âme, mais je me méfie du poids des mots)

Pour rejoindre le réseau il suffit de vous abonner à la newsletter : par ce simple geste vous nous avertirez que vous nous rejoignez et vous serez tenus au courant de l’évolution du projet. Vous pouvez vous inscrire sans réticences : chez les Chiendents il n’y a nul homme politique tapi dans l’ombre, ni appels aux dons, ni pression par l’urgence, ni avalanche d’images et de nouvelles catastrophiques.                           

Votre droit d’intervention, de critique ou de suggestion, est total.

Certains diront que notre projet est utopiste… Merci du compliment : le monde crève de ne plus avoir d’utopie ! Ceci dit, attention, les Chiendents ne sont ni des écervelés, ni des doux rêveurs ; ils comptent bien faire bouger les lignes.


Le mouvement pour le climat qui anime les jeunes de nombreux pays témoigne d’une énergie magnifique et tous ceux qui peuvent contribuer à ce que cette énergie soit efficace doivent le soutenir, pour deux raisons : d’abord parce que de nombreux dangers menacent ce mouvement ; ensuite, parce qu’il est vital qu’il réussisse car il est peut-être la dernière chance de faire bouger à temps les responsables (avant une faillite écologique).


Comme tous les modes d’action classiques ont prouvé leur inefficacité,  les Chiendents invite à innover en proposant :

1)    Le nom Chiendents pour relier tous les jeunes (et moins jeunes) soucieux de la planète

2)    Un texte commun, L’écologie décomplexée*, pour s’harmoniser intellectuellement

3)    Un Mode d’emploi des Chiendents à écrire ensemble pour concevoir une éthique, des stratégies, des actions (une ébauche du texte est disponible).

Nous avons choisi le mot chiendent, parce que chacun peut se l’approprier en pensant aux pousses rebelles qui veulent reverdir la terre.

Les CHIENDENTS ne sont rien de plus qu’une proposition de coordination. Aujourd’hui, on peut être troublé par ce qui ressemble à une inondation écologiste : 2019 a vu une floraison de livres ; les discours d’alarme éclatent de tous côtés ; on ne compte plus les assises et les colloques ; les médias se mettent au vert ; nombreux sont ceux qui veulent sauver la planète à eux seuls ! Du coup, les écologistes se sentent un peu dispersés et la plupart des gens éprouvent une forme de saturation. D’une certaine façon, la multiplication des infos et des mises en garde devient contre-productive. Alors, nous proposons de commencer par constituer un réseau.

Seuls ou dispersés, nous sommes insignifiants ; coordonnés, nous sommes une force.  Les CHIENDENTS est un mot-symbole dans lequel tous les humains qui luttent pour la planète pourraient se reconnaître et à partir duquel ils pourraient s’associer, au-delà de tous les clivages.

DMOS

*Disponible en Espagnol et bientôt en Anglais.                                                                                                                                                             

Suivez nous sur instagram et wattpad.

N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter.

Pour nous contacter par mail.